Le coût du travail varie en 2016 selon les branches économiques et la taille des entreprises

Actualité

Le coût du travail varie en 2016 selon les branches économiques et la taille des entreprises

Les coûts moyens de la main-d'oeuvre en Suisse se sont élevés en 2016 à 60.05 francs par heure travaillée pour l'ensemble des secteurs secondaire et tertiaire.

Les coûts diffèrent non seulement d'une branche économique à l'autre mais également souvent en fonction de la taille des entreprises, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Englobant l'ensemble des dépenses qui incombent à l'entreprise pour l'emploi du personnel salarié, les coûts de la main-d'oeuvre représentent une part importante des coûts de production des biens et des services. Constitués des salaires et traitements bruts (79,9% des coûts totaux), des cotisations sociales à la charge de l'employeur (16,9%) et d'autres frais liés notamment à la formation professionnelle et au recrutement (3,2%), ils s'élevaient en 2016 à 60.05 francs par heure travaillée pour l'ensemble des entreprises des secteurs secondaire et tertiaire.

Forte variation selon les branches économiques

C'est dans le secteur tertiaire que les branches affichaient en 2016 le coût du travail le plus élevé: il s'agit des activités financières et d'assurance avec un coût horaire moyen de 92.10 francs, de la branche information et communication (77.95 francs) et des activités spécialisées, scientifiques et techniques (73.50 francs). C'est également dans le secteur des services que figurent les branches économiques avec les coûts horaires les plus bas, à savoir : les activités de services administratifs et de soutien (45.00 francs) et celle de l'hébergement et restauration qui, avec un coût horaire moyen de 36.70 francs, clôt ce classement. Les écarts sont plus réduits entre les branches du secteur secondaire, où le coût horaire variait en 2016 entre 51.70 francs dans la construction et 72.35 francs dans la branche production et distribution d'énergie.

Si le niveau des coûts de la main-d'oeuvre est déterminé en premier lieu par celui des salaires versés, il résulte également des cotisations sociales à la charge des employeurs. Leur part dans le coût horaire moyen du travail variait en 2016 entre 14,5% dans la branche hébergement et restauration et 19,0% dans l'enseignement.

Coûts plus élevés dans les moyennes et grandes entreprises

Le coût du travail varie également en fonction de la taille de l'entreprise. Ainsi en 2016, si l'on considère le total des secteurs secondaire et tertiaire, le coût horaire moyen supporté par les entreprises de 50 salariés ou plus était 25,8% plus élevé que celui enregistré dans les petites entreprises comptant moins de 10 salariés (63.35 francs, respectivement 50.35 francs). Cette différence notable est due essentiellement à l'écart du niveau de rémunération. En effet, les salaires et traitements versés par les entreprises comptant 50 salariés ou plus étaient en moyenne 22,8% plus élevés que ceux perçus par les employés des petites entreprises.

Cette situation n'est toutefois pas identique dans toutes les branches économiques et n'est pas liée au niveau du coût du travail qu'elles affichent: des coûts horaires moyens peu influencés par la taille des entreprises ont été observés, par exemple, dans les activités financières et d'assurance où le coût du travail était 4,6% plus élevé pour les grandes entreprises et dans les activités de services administratifs et de soutien, où le coût du travail était 2,4% plus élevé pour les entreprises employant moins de 10 personnes que pour celles de 50 employés ou plus.

Source : www.bfs.admin.ch

Information
  • article
  • 27 aoû 2018

Newsletters

Lire la suite +

Conseil d'administration

Lire la suite +
Formation

Formations

Toutes nos formations en un coup d'oeil.

Lire la suite +