Prévention contre les dégâts d’eau

Actualité

Prévention contre les dégâts d’eau

Lorsque les précipitations sont abondantes et persistantes, il arrive un moment où le sol ne peut plus absorber l’eau, qui alors s’écoule en surface et envahit les jardins, les caves et les garages.

Les dégâts causés peuvent se chiffrer à plusieurs millions de francs. En collaboration avec des partenaires assureurs, la Confédération a élaboré la nouvelle carte nationale des dangers, qui indique les surfaces de Suisse concernées par le ruissellement. Il est ainsi possible d’identifier les dangers, de prendre des mesures de protection et d’éviter les dégâts.

Le 8 juillet 2017, la ville de Zofingue dans le canton d’Argovie essuie un violent orage. En moins de deux heures, quatre cellules orageuses déversent des déluges de pluie et de grêle sur la région. En certains endroits, il pleut davantage que durant tout le mois de juillet. Les passages sous voie, les caves et les garages souterrains sont inondés, des pentes entières se mettent à glisser, des façades sont emportées par les flots. Le réseau électrique est également paralysé dans presque toute la région. Les dégâts sont d’une ampleur énorme et totalisent des millions de francs.

Trop d’eau pour le sol

L’année 2018 aussi a déjà enregistré des événements comparables en différentes régions. Ainsi le 11 juin, à Lausanne dans le canton de Vaud, la gare a été envahie par des eaux de ruissellement dues à des précipitations extraordinairement intenses. À Frauenfeld dans le canton de Thurgovie, les pluies d’orage du 8 juin ont inondé entre autres une salle de sport et le local des pompiers. Et le 27 mai, des pluies diluviennes ont noyé de nombreuses caves dans la région de Berne.
Les conditions climatiques causent de plus en plus d’intempéries brutales. Et c’est plus précisément en été que les orages et les fortes précipitations se multiplient. Si de grandes quantités de pluie tombent en un court laps de temps, l’eau ne peut plus s’infiltrer dans le sol et dévale les pentes. Cette eau de ruissellement s’accumule dans les terrains plats et peut pénétrer dans les bâtiments et causer de gros dégâts. Or le ruissellement est un danger qui menace non seulement les maisons, les routes et les conduites, mais aussi les personnes.

Prévenir les dégâts ensemble

Pour prévenir des scénarios catastrophe comme ceux de Zofingue et de Lausanne, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a lancé le projet de carte de l’aléa ruissellement en collaboration avec l’Association Suisse d’Assurances (ASA) et l’Association des établissements cantonaux d’assurance (AECA). Ce projet en partenariat public-privé a permis d’élaborer une carte nationale qui recense les surfaces potentiellement touchées par le ruissellement en Suisse.
Ainsi, les maîtres d’ouvrage, les urbanistes et les architectes, les autorités chargées des travaux publics, les services spécialisés en dangers naturels, la protection de la population, les assurances et bien d’autres protagonistes disposent d’une base qui les aide à identifier les dangers et à éviter les dommages avec des mesures appropriées.

La carte de l’aléa ruissellement est librement accessible en ligne (cliquez sur la carte). Elle aide à se prémunir contre le réchauffement climatique et son cortège d’intempéries toujours plus nombreuses et plus violentes (p. ex. orages, fortes pluies, tempêtes). Il est très important de se préparer au ruissellement car c’est un phénomène qui est soudain et brutal.

Source : OFEV www.bafu.admin.ch

Information
  • article
  • 09 juil 2018

Conseil d'administration

Lire la suite +

Newsletters

Lire la suite +
Evènement

Evènements

Découvrez les prochains événements de l'UPCF et de ces partenaires dans votre région.

Lire la suite +