No 291 Mai 2018

Info Patronale

No 291 Mai 2018

Le deuxième tour de l'élection partielle pour le siège vacant au Conseil d'Etat de Fribourg le 25 mars dernier a créé des conditions claires avec l'élection du candidat du PLR Didier Castella. Ce résultat réjouissant est lié à l'attente que les préoccupations économiques continueront à bénéficier de l’attention nécessaire à l'avenir.

Le 10 juin, nous sommes à nouveau appelés à voter sur deux projets de loi fédéraux et un projet de loi cantonal.

Les initiateurs de l'initiative complexe et difficile à comprendre de la Monnaie pleine nous promettent beaucoup. Nous sommes assurés que nos fonds seront à l'abri des crises financières futures et que l'argent nouvellement créé par la BNS sera distribué à la Confédération, aux cantons et à la population sans dette et sans contrepartie, à savoir gratuitement. Une promesse vraiment tentante. Cependant, lorsque l'on considère que ceci nécessite un changement radical de notre système financier, cela nous interpelle. De plus, si l'on considère que la Suisse serait le premier pays au monde à introduire un tel système, la joie initiale bascule vers le plus grand scepticisme. L'introduction d'un nouveau système qui donnera des pouvoirs supplémentaires à la BNS, mais qui est précisément rejeté par cette dernière, ne dissipe pas vraiment les doutes existants. En effet, l'initiative de la Monnaie pleine peut être un jeu de réflexion intéressant, mais qui est en réalité, dans un contexte où les systèmes financiers sont étroitement liés, un acte d'équilibriste à haut risque sans filet de sécurité.  

La position à adopter à l'égard de la nouvelle Loi sur les jeux d'argent est beaucoup moins évident. D'une part, il s'agit d'interdire les jeux illégaux, de permettre aux services suisses de jeux d’argent d'accéder à Internet et, enfin et surtout, d'obtenir un milliard d'euros de soutien financier pour les services sociaux, c'est-à-dire l'AVS et l'AI, ainsi qu'à des fins caritatives. D'autre part, le prix de la nouvelle loi est la censure ou le blocage de l'accès à Internet. Cette restriction du marché créerait un précédent en Suisse. On est tiraillé : le marché doit-il être protégé avec en prime un public qui reçoit des milliards de soutien, ou est-ce qu’on veut plutôt s’engager dans le système économique libéral ? La Chambre patronale s'est penchée de manière intensive sur ce sujet. En fin de compte, une faible majorité a voté en faveur de la nouvelle Loi sur les jeux d'argent.

Beaucoup moins controversé, respectivement incontesté, était le projet de construction pour la rénovation et l'extension de la bibliothèque cantonale et universitaire. Le projet bien pensé, qui est un excellent exemple en termes de construction densifiée, a été convaincant. Dans l'espoir que des entreprises fribourgeoises seront également retenues lors de l'attribution de travaux, les membres de la Chambre patronale ont soutenu le projet de construction à l'unanimité.
Vous trouverez de plus amples informations sur les différents projets de votations dans cette édition de l’Info patronale.

Enfin, le 23 août 2018 aura lieu la deuxième "Rentrée des entreprises" et les meilleures entreprises de formation fribourgeoises se verront remettre un prix au Forum Fribourg. C'est avec grand plaisir et honneur que nous vous annonçons la présence du célèbre chirurgien pédiatrique et initiateur de la Fondation "Le Petit Cœur", le Prof. Dr. René Prêtre, à titre de conférencier invité. Vous recevrez une invitation à cet événement en temps voulu.
Nous espérons que nos arguments sur les différentes propositions de vote vous convaincront et vous souhaitons une bonne lecture de la présente Info patronale.

Reto Julmy, Directeur

Information
  • infopatronale
  • 29 mai 2018

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +
Formation

Formations

Toutes nos formations en un coup d'oeil.

Lire la suite +

Newsletters

Lire la suite +