No 300 octobre 2019

Info Patronale

No 300 octobre 2019

C’est avec un grand plaisir et une certaine fierté que nous vous présentons la 300e édition de l’Info patronale.

300 éditions représentent un voyage d’une trentaine d’années à travers le passé de l’Union Patronale du Canton de Fribourg. Qu’il s’agisse d’analyses politiques, de recommandations de votes ou d’élections, de commentaires sur les résultats des votations, de présentations d’associations professionnelles, de récits d’événements ou d’articles juridiques, les contenus n’ont pas manqué durant ces 31 dernières années. Pour marquer ce numéro, nous vous proposons une rétrospective recensant quelques thèmes choisis parmi les 300 éditions parues.
 
Mais revenons à présent sur l’actualité politique de ces dernières semaines. Le 20 octobre, nous avons été appelés à élire le parlement suisse pour les quatre années à venir. Suite au débat actuel autour du climat, le gain de sièges par les partis écologistes était prévisible. Toutefois, l’ampleur du résultat est surprenante : le Conseil national a été littéralement submergé par cette vague verte.
 
Ces élections ont non seulement été marquées par ce virage vert mais elles ont également été celles de tous les records. En effet, jamais un parti n’avait jusqu’alors gagné, respectivement perdu autant de sièges au Conseil national lors d’une élection (17 sièges gagnés pour les Verts, 12 perdus pour l’UDC). Pour la première fois, 58 sièges ont changé de parti. Par ailleurs, 84 femmes ont été élues au Conseil national, soit 20 femmes de plus qu’en 2015, ce qui porte la représentation féminine à 42 %. La Suisse se classe désormais au deuxième rang du classement des pays européens ayant la plus forte proportion de femmes dans leur parlement national, après la Suède. De plus, avec une moyenne d’âge de 49 ans, le parlement suisse est plus jeune que jamais.
 
Malgré la victoire historique des Verts et des Verts libéraux, le Conseil national reste majoritairement en main des partis bourgeois. Ceci relève du fait que le gain de sièges verts a notamment été obtenu au détriment des sièges du Parti socialiste dans plusieurs cantons. Même si ces élections ont considérablement modifié le paysage politique, l’UDC reste le parti le plus fort au niveau national, malgré le recul enregistré. De ce fait, les préoccupations écologiques ne pourront être traitées sans l’appui des partis bourgeois. Cela devrait permettre de freiner les volontés d’interdictions et d’introduction de nouvelles taxes démesurées en matière de politique environnementale. Par ailleurs, il est légitime de se poser la question comment la nouvelle composition du Conseil national traitera le dossier européen, en particulier celui relatif aux accords bilatéraux avec l’UE.
 
Dans le canton de Fribourg, la victoire des Verts provoque l’éviction de l’UDC Jean-François Rime. L’Union Suisse des Arts et Métiers (usam) perd non seulement le siège de son président, mais également de son directeur, Hans-Ulrich Bigler, candidat non-réélu dans le canton de Zurich. Coup dur pour la faîtière diront certains, tandis que d’autres y verront l’opportunité pour l’usam de se réorienter.
 
Nous ne saurons qu’après le deuxième tour des élections si ces tendances se répéteront au Conseil des Etats, soit après le délai de rédaction de l’Info patronale. Arrêtons-nous également sur un autre fait marquant de l’actualité politique, à savoir la modification de la Loi sur l’emploi et le marché du travail (LEMT). Cette décision du Grand Conseil fribourgeois, prise à l’unanimité (!) lors de la session de septembre dernier, est particulièrement réjouissante. Cette modification aura pour but l’introduction de mesures et de sanctions renforcées pour la lutte contre le travail au noir, qui complètent de manière idéale la carte d’identification, respectivement de chantier. Ces mesures garantiront un marché sain et équitable. Le fait que cette demande de modification de la LEMT ait été acceptée sans objection ni abstention est un signe interpartis clair contre le travail au noir. A présent, il s’agit de mettre en oeuvre cette loi rapidement et d’agir fermement contre le travail non déclaré. Vous trouverez des explications au sujet de la révision de cette loi dans la partie juridique de l’Info patronale.
 
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel automne ainsi qu’une agréable et enrichissante découverte de cette 300e édition de l’Info patronale.
Information
  • infopatronale
  • 13 nov 2019

Newsletters

Lire la suite +

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +

Services

L’UPCF se profile en tant qu’interlocuteur incontournable pour la défense des intérêts patronaux et des PME dans des domaines tels que : formation professionnelle, soutien juridique, conditions de travail et salariales, fiscalité etc.

Lire la suite +