Mesures cantonales supplémentaires

Actualité

Mesures cantonales supplémentaires

9,5 millions supplémentaires pour l'économie

Depuis le 6 avril dernier, le Conseil d’Etat Fribourgeois a élaboré un premier paquet de mesures d’urgence en complément des aides fédérales, avec une enveloppe réservée de 50 millions de francs. Ces soutiens ont ciblé les acteurs culturels, le tourisme, les médias, les entreprises, les indépendants et les jeunes entreprises. Le 8 mai dernier, le Gouvernement a aussi annoncé la préparation d’un plan de relance doté d’une autre enveloppe de 50 millions de francs, pour accompagner le redémarrage de l’économie dans la durée. Un mois plus tard, le Conseil d'Etat n'a toujours pas formulé d'intention concrète en matière de déploiement de ce plan, ce qui surprend l'Union Patronale du Canton de Fribourg (UPCF). Une telle action nécessitera l'implication des représentants des milieux économiques qui n'ont pour l'heure pas été approchés. Nous sollicitons donc à nouveau le Gouvernement à entreprendre des démarches concrètes dans les meilleurs délais.

Aujourd'hui, le Conseil d'Etat propose un deuxième paquet de mesures d’urgence comprenant des aides à la formation professionnelle, un soutien à l’économie de proximité ainsi qu'aux plus démunis. L’enveloppe supplémentaire réservée pour ces nouvelles mesures est de 9,5 millions de francs.

Soutien à la formation professionnelle

Cette mesure porte sur deux axes distincts:

  • Le premier axe concerne la « transition I », relative au passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle et au suivi des jeunes en apprentissage. Cet axe vise à favoriser, par exemple, les mesures de préformation (Préfo) et le semestre de motivation (Sémo), ou encore l’action «Last Minute» qui permet de mettre en relation des jeunes en recherche d’apprentissage et des entreprises formatrices.
  • Le deuxième axe concerne la «transition II», relative au passage entre la formation du secondaire supérieur (professionnel ou académique) et l’entrée sur le marché du travail. Ainsi, des actions seront entreprises pour renforcer les chances d’insertion de la population concernée sur le marché du travail ou vers une voie d’études supérieures, ou de les réorienter vers l’acquisition de nouvelles compétences.
 

Les entreprises formatrices ne sont pas oubliées. Le Conseil d'Etat a décidé d'augmenter sa participation aux frais des cours interentreprises (CIE) d'un quart. Couplée à l'aide apportée par la réforme fiscale au même domaine, les entreprises formatrices verront passer leur participation de financement des CIE de 75% à 45% environ.

La mesure est dotée d’une enveloppe de 1,9 million de francs.

Mesures fiscales

Pour soutenir les entreprises impactées par la crise du coronavirus, la perception des intérêts moratoires sur les acomptes 2020 sera suspendue jusqu’au terme général d’échéance.

La mesure est dotée d’une enveloppe de 2,5 millions de francs

Soutien à l’économie de proximité

La crise du coronavirus a eu un impact sévère sur les commerces et services de proximité. Cette mesure a pour objectif de soutenir la consommation auprès des acteurs économiques fribourgeois de ce secteur, en favorisant la consommation locale et les circuits courts.

Elle prévoit ainsi l'octroi d'une contribution financière sous la forme d’une participation de l’Etat à des bons d’achat (pourcentage de rabais ou offre promotionnelle). Les commerces fribourgeois éligibles sont ceux qui ont été obligés de fermer suite à une décision des autorités, ainsi que tous les commerces membres de « Terroir Fribourg » pour donner un signal fort de soutien à la consommation de produits locaux.

Cette mesure de soutien sera disponible d'ici le mois de juillet sur la plateforme www.soutien-aux-commercants-fribourgeois.ch, créée par la Jeune chambre internationale Fribourg et soutenue par l'UPCF.

La mesure est dotée d’une enveloppe de 4,1 millions de francs.

 

>> Communiqué de presse de l'Etat de Fribourg 

 

Informations pratiques
  • article
  • 5 juin 2020
Association

Associations

L’Union Patronale du Canton de Fribourg gère actuellement 60 associations professionnelles, 16 secrétariats de cours interentreprises, diverses commissions d’apprentissage et siège dans 7 commissions paritaires.

Lire la suite +

Services

L’UPCF se profile en tant qu’interlocuteur incontournable pour la défense des intérêts patronaux et des PME dans des domaines tels que : formation professionnelle, soutien juridique, conditions de travail et salariales, fiscalité etc.

Lire la suite +

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +