Ces PME qui se sont mises au vert!

Actualité

Ces PME qui se sont mises au vert!

En Suisse, de plus en plus de PME font le pas de la transition climatique. Et démontrent qu’un business model peut aussi bien être écologique et efficient.

Selon l’Organisation internationale du travail, 24 millions d’emplois vont être créés dans l’économie verte d’ici à 2030. 
Certains l’appellent «la mutation verte », d’autres « l’économie circulaire ». Ce modèle respectueux de l’environnement et de l’humain, encore minoritaire, trace cependant son sillon dans tous les secteurs. On compte aujourd’hui 150 000 places de travail en Suisse liées à la réduction de l’impact polluant des entreprises et des collectivités sur la planète. Ce chiffre devrait doubler rapidement, pour privilégier une orientation « recycle, répare, loue et réduit », au détriment de la traditionnelle logique « extrait, fabrique, utilise et jette ». L’enjeu est aussi politique et les élections de cette année seront plus que jamais placées sous le signe du climat.

Les PME romandes ont compris qu’elles devront tôt ou tard entamer une réflexion sur leur développement durable. Et cela sans tomber dans le «greenwashing», à savoir se parer de vertus écologiques à des fins marketing. Pour les guider, des outils fiables existent, comme le Standard Achats responsables 2018 publié par Suisse Energie, qui donne une vue d’ensemble des potentielles améliorations que l’on peut apporter au quotidien, que l’on soit une collectivité publique ou une entreprise. On y apprend, notamment, que l’eau du robinet est 1000 fois plus écologique que celle en bouteille.

L’utilisation du papier recyclé – trois fois moins gourmande en eau – ou la digitalisation sont également des thèmes abordés. Le tri dans les labels de produits de nettoyage bios met en lumière les supercheries. Autre source utile, Topten.ch classifie selon des critères durables les achats d’appareils électriques, des écrans aux lampes.

Des idées originales

Outre le télétravail et la réduction des voyages d’affaires au profit de la vidéoconférence, certaines PME ne manquent pas d’idées pour réduire leur impact environnemental: commander du mazout vert, offrir des bonus CO2, proposer une cantine avec des produits locaux, utiliser l’application Too Good to Go pour recycler ses invendus alimentaires, abaisser la température des radiateurs de l’entreprise la nuit ou placer les fonds de pension de la société dans une caisse de pension écologique et éthique…

Dans la construction, on travaille à la réaffectation des déchets, avec notamment le récent lancement romand de Madaster Suisse, une plateforme en ligne qui systématise les informations sur les matériaux utilisés dans le bâtiment, soutenue notamment par Losinger Marazzi, Swiss Prime Site, Raiffeisen ou Swiss Re. 

Effet boule de neige

Investir dans le vert, des centaines d’entreprises en Suisse, dont des PME, le font. Elles compensent par exemple leurs émissions de CO2 en finançant des projets de protection du climat proposés par Myclimate. Pour aller plus loin encore, des programmes d’accompagnement avec le WWF et des formations en développement durable fleurissent, tant pour les métiers manuels que pour le management. 

Des PME créatives

On l’a vu, la thématique verte de réduction des émissions de CO2 ou de protection de la biodiversité rencontre de plus en plus de succès auprès des sociétés de toute taille. Plusieurs PME et TPE, issues de tous domaines, ont accepté de partager avec PME Magazine leur expérience dans leurs démarches vers la transition climatique. Leur souhait est de montrer que performance et écologie ne sont pas antagonistes et que la croissance existe, mais à un autre rythme. Toutes ont souligné que des contraintes imposées par leur idéal durable les ont forcées à être plus créatives, plus efficientes et plus ouvertes, trois adjectifs définitivement liés à l’esprit d’entreprise.

Les PME les plus prometteuses de Fribourg

L’économie fribourgeoise profite aussi bien de ses ressources naturelles que des différents partenariats académiques mis en place dans la région. Que ce soit pour l’amélioration de la qualité de l’air, une optimisation des forêts gruériennes ou l’encouragement d’achats responsables, il y a parmi les entreprises fribourgeoises une réelle volonté de se développer dans le respect de l’environnement. Autre caractéristique de cette sélection: le nombre important de partenariats entre start-up fribourgeoises et centres de recherche académique. Des collaborations qui se matérialisent par le succès des technologies développées dans le canton.

Sources :
Extrait de : PME Magazine / 11 juin 2019 / Tiphaine Bühler
Extrait de : PME Magazine / 3 avril 2019 / Sophie Weldgen

Standard d'achats responsables publié par Suisse Energie

Information
  • article
  • 23 septembre 2019
Formation

Formations

Toutes nos formations en un coup d'oeil.

Lire la suite +

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +

A propos

L’Union Patronale du Canton de Fribourg (UPCF) est une entreprise privée au service des entreprises et des groupements professionnels.

Lire la suite +